Comment ouvrir un magasin CBD en France ?

2018 C’était l’année où à Marseille deux entrepreneurs ont été condamnés à 15 et 18 mois de prison, plus une amende de 10 000 euros, après avoir mis sur le marché une cigarette électronique à base de CBD, produite et importée de la République tchèque. Et c’est de ce précédent que l’arrêt de la Cour de justice européenne est arrivé en 2020, qui a soutenu que : « Un État membre ne peut interdire la commercialisation du cannabidiol (CBD) légalement produit dans un autre État membre, s’il est extrait de la plante Cannabis sativa dans son intégralité et pas seulement de son fibres et graines. »

A lire en complément : Quelle procédure pour l’évaluation du risque biologique ?

Une décision qui semblait avoir mis le dernier point au débat. Pourtant, ce n’est pas comme ça. Les magasins vendant du CBD et du cannabis léger en France ont commencé à se développer en 2018, et depuis lors, dans un climat d’insécurité juridique, beaucoup ont été jugés avec des résultats. alternatif. Un peu la même chose qui se produit en Italie avec la lumière du cannabis : il y a des entreprises qui peuvent travailler tranquillement et d’autres, dans des domaines où les procurations ont une attitude plus interdite, qui subissent des procès, des saisies et tout ce qui l’accompagne.

La plus haute juridiction de France, la Cour de cassation, a dû trancher la question dès avril 2019 dans une affaire concernant deux magasins CBD fermés sur la Golden Coast. Mais par prudence, les juges ont préféré attendre la décision de la Cour européenne, et la discussion, qui attend des mois devant la Cour, a eu lieu hier, avec une décision qui devrait être rendue publique dans les prochains mois.

A voir aussi : Rameur ou tapis de course ?

Cependant, selon l’anticipation de Le Cannabiste, « l’arbitrage proposé par Mildeca (mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives) sur le chanvre français et sous l’égide du cabinet du Premier ministre Jean Castex aurait finalement décidé dans direction d’une réglementation plus restrictive. »

Selon le journal français, « à l’heure actuelle, il semble que nous nous dirigeons vers le scénario selon lequel la vente au détail de fleurs de chanvre serait totalement interdite (y compris les infusions) ».

Santé
Show Buttons
Hide Buttons