Perte d’exploitation due au Covid-19 : quels sont les droits des assurés ?

La Covid-19 ne s’en est pas seulement prise aux poumons vulnérables des hommes, mais elle a également eu de très nombreux effets secondaires pour le moins déplaisants. Par exemple, dans son essai de contenir l’impressionnante propagation du virus, l’État a asphyxié les services publics, une chose qui n’a pas manqué d’affecter l’activité de nombreuses entreprises.

Il s’est donc produit des baisses d’activités ou des interruptions qui ont entraîné des pertes d’exploitation. Fort heureusement, il est possible que vos pertes soient couvertes par votre contrat d’assurance si vous vous retrouvez dans ce cas de figure. Suivez les lignes de ce billet pour savoir si cela vous concerne à juste titre.

A lire aussi : Comprendre l'aromathérapie

Indemnisation par mon assurance : pourquoi et dans quelle mesure ?

Peu sont réellement au courant, encore qu’on se demande bien comment une indemnisation pourrait être possible. Loin d’être une tentative sans fondement qui viserait à soutirer des sous aux compagnies d’assurance, il s’agit en effet d’une garantie qui pourrait bien être prise en compte dans vos contrats d’assurance.

A découvrir également : Comment puis-je obtenir de bons conseils ?

Il est question ici de contrats d’assurances multirisques professionnelles qui prennent en compte la garantie optionnelle de la perte d’exploitation. Elle n’est certes pas obligatoire, mais est représentée comme étant une protection efficace contre d’éventuelles atteintes sur le plan professionnel.

Cette garantie vise pour ainsi dire à soutenir les assurés au cas où certaines situations affecteraient leurs activités au point de provoquer leur interruption sur une période relativement longue. Ceci étant clarifiée, la prochaine préoccupation revient à élucider comment cette garantie est applicable dans ce cas d’espèce !

Dans quelle mesure serait-on indemnisé ?

Pour rappel, la situation actuelle fait allusion à l’arrêt total et soudain des activités du fait de la pandémie du Coronavirus. Malgré cette pause, il vous incombe la responsabilité de nombreuses charges, en l’occurrence les rémunérations de vos employés, les charges fixes et bien d’autres.

Sachant qu’un contrat d’assurances multirisques professionnelles couvre aussi bien les activités, les biens que les responsabilités, la garantie perte d’exploitation tombe à pic. Elle fournit une indemnité qui couvre ces charges afin que votre activité ne soit point ébranlée et que vous ne mettiez pas la clé sous la porte.

Que vous reste-t-il concrètement à faire ?

Vous ne savez pas si votre contrat d’assurance prend en compte la garantie perte d’exploitation et vous ne connaissez pas la démarche à adopter ? Voici les premières actions à mener afin de pouvoir bénéficier de cette indemnisation ; vous pourrez en savoir plus sur le site indemnisation-assurance.com.

Faire examiner le contrat d’assurances multirisques professionnelles

Comme signalé plus haut, la perte d’exploitation n’est pas une garantie obligatoire. Elle pourrait aussi bien faire l’objet d’un contrat spécifique au lieu d’être intégrée à un autre. Il serait donc judicieux de faire examiner l’ensemble de vos contrats d’assurance par des professionnels. Ils seront mieux placés pour vous informer si la perte d’exploitation est belle et bien prise en compte.

Évaluer votre perte d’exploitation

Il est important de chiffrer votre perte d’exploitation. Cela revient à déterminer et à évaluer votre situation actuelle si le préjudice n’avait pas eu lieu, c’est-à-dire si vous n’aviez pas connu de perte d’exploitation. Il est conseillé de le faire avec ses comptables afin de ne point biaiser les résultats.

Formuler une demande écrite adressée à l’assureur

Il est primordial de déclarer votre sinistre. Pour cela, il faudra formuler une lettre écrite à l’intention de votre assureur qui devra en accuser réception. Au vu de son motif, l’objet de ladite lettre devra faire mention d’une demande de règlement d’indemnités d’assurance. Ainsi, elle pourra faire office d’acte interruptif de prescription.

Vous devez savoir que votre assureur peut refuser de donner suite à votre demande, à l’instar de bon nombre d’assurances. Dans ce cas, il y aurait de bonnes chances que ce contentieux aboutisse devant un juge qui délibèrera après analyse minutieuse du contrat, des cas de jurisprudence et de certains autres paramètres.

Actualité
Show Buttons
Hide Buttons