Comment savoir si on est intolérant au gluten ?

De plus en plus de cas d’intolérance au gluten se détectent chaque mois dans le monde et plus particulièrement en France. Face au pic du mal durant ces dernières années, il devient de ce fait important de savoir si on est intolérant ou non. Cet article vous livre quelques astuces pour le savoir.

L’essentiel à savoir sur l’intolérance au gluten

Débutons ce billet par une petite clarification. Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, l’intolérance au gluten est différente de l’allergie au gluten. Les deux maux se manifestent différemment et n’ont notamment pas la même portée. L’allergie n’est qu’une réaction, un trouble qui se manifeste ponctuellement alors que l’intolérance est une maladie à part entière.

Lire également : Comment utiliser les huiles essentielles ?

L’intolérance au gluten est notamment désignée maladie cœliaque. L’intolérance au gluten se définit comme une maladie intestinale chronique. Elle se transmet génétiquement. Il faut alors être prédisposé à la maladie cœliaque avant d’en souffrir. Toutefois que vos proches souffrent de l’intolérance au gluten ne suffit pas à vous proclamer malade.

Il existe deux pistes fiables pour savoir si une personne souffre de la maladie cœliaque. Nous les développerons dans la suite de ce billet.

Lire également : Yeux asymétriques : causes et traitement

Savoir si on est intolérant au gluten sur la base des manifestations de la maladie cœliaque

L’intolérance au gluten se manifeste de plusieurs manières. Les symptômes de la maladie apparaissent aussi bien chez les nourrissons, les enfants, les jeunes comme les adultes quel que soit leur sexe. Si vous êtes assez observateur et attentionné, vous pouvez alors vous fonder sur eux pour déterminer si vous en souffrez.

gluten

L’intolérance au gluten peut se manifester par des troubles digestifs. Les personnes atteintes de la maladie cœliaque manquent généralement d’appétit. Des vomissements, des nausées, la constipation, la diarrhée et les maux abdominaux peuvent également indiquer une intolérance au gluten.

L’intolérance au gluten peut en outre entraîner l’anémie, la fatigue, la perte de poids, etc. L’apparition tardive de la puberté, le dérèglement hormonal et la stérilité sont eux aussi des signes de la maladie cœliaque.

Les tests médicaux, la solution conseillée pour un diagnostic certain

Lorsque vous remarquez les symptômes de l’intolérance au gluten sur vous, vous présentez alors les signes avant-coureurs de la maladie. Si vos proches souffrent de l’intolérance au gluten, vous possédez également un profil à risque. Pour en avoir le cœur net, il convient de procéder à des tests médicaux. Ces derniers vous permettront d’avoir un diagnostic sûr et de vite vous prendre en charge.

Les tests pour savoir si on souffre de l’intolérance au gluten se réalisent chez un gastro-entérologue. Vous pouvez en rechercher sur Internet, vous en faire conseiller un ou vous en faire recommander un par votre médecin. Quelle que soit l’option que vous choisissez, optez pour un professionnel qualifié pour vous assurer d’une bonne prise en charge et des résultats fiables.

Le test se fait grâce à une prise de sang. Le sang est analysé puis un diagnostic clair est réalisé. Ce dernier peut être au besoin confirmé par des biopsies de l’intestin grêle. Un traitement vous sera alors prescrit avec une alimentation sur mesure sans gluten.

Santé
Show Buttons
Hide Buttons