Comment savoir si on a un bon comptable ?

Dans une entreprise, la comptabilité est une fonction très très importante. Le comptable est le bras droit du manager, il est principalement chargé de la gestion des fonds dans votre entreprise. Il est alors nécessaire qu’il soit l’un des meilleurs dans le domaine ou tout au moins respecter un certain nombre de critère. Beaucoup de mauvais comptable passe inaperçu lors de leurs entretiens pour pouvoir intégrer une entreprise. Il revient donc au manager de savoir reconnaître certains critères pour rapidement identifier un comptable comme bon ou mauvais.

Comment reconnaître un bon comptable ?

Que ce soit un comptable, un expert-comptable ou encore un simple consultant, le bon est celui qui sait anticiper mais aussi écouter. Pour ce qui est de ses responsabilités, il doit savoir donner des orientations financières de très bonnes qualités. Le bon comptable doit vous soutenir dans toutes les décisions liées à l’entreprise. Le bon comptable doit être en mesure de proposer des solutions rapides et efficace lorsque l’entreprise rencontre des difficultés. Il doit donner une vision réaliste de la situation financière de votre entreprise à tout instant. Sans une bonne comptabilité, il est impossible de gérer sainement son entreprise. Il se reconnaît de par ses connaissances et expériences. Pour vous en convaincre, il doit détenir un certificat paie. Ce diplôme montre que ses connaissances dans ce domaine sont validées par des experts et professionnels

A voir aussi : Les avantages d’une agence SEO pour votre stratégie marketing en ligne

Les qualités que doivent avoir un bon comptable

Un bon comptable doit avoir 5 principales qualités que voici.

• La rigueur : Être rigoureux est indispensable afin d’administrer efficacement la trésorerie d’une entreprise. L’expert-comptable manipule chaque mois de nombreux dossiers et traite diverses données avec une grande précision. Il lui faut donc également rester méthodique afin de coordonner l’ensemble des opérations et éviter toute erreur.

A voir aussi : La colocation seniors dans une maison individuelle, une solution pour bien vieillir ensemble

• La curiosité : Un bon comptable doit être au top des technologies de l’information, pour booster ses performances. Des outils et logiciels constamment mis à jour et pouvant handicaper un comptable qui n’est pas assez curieux.

• Le leadership : Il doit avoir la notion du leadership. Celui-ci sera souvent amené à gérer et anticiper différents aléas. Il doit aussi à superviser, motiver et à entretenir une bonne relation avec ses collègues. Son sens du leadership est grandement sollicité sachant que ce dernier doit agir de manière autonome.

• Un bon sens relationnel : Outre ses collègues, le comptable interagit également avec les fournisseurs et clients de l’entreprise. Considéré comme un métier de contact, le métier de comptable exige par conséquent un bon sens relationnel. Toujours ouvert d’esprit, le professionnel comptable doit :

Se remettre en question afin de gagner en efficience et en efficacité

Rester à l’écoute et proche de ses clients

Glaner des informations afin de faire une analyse juste

Communiquer en toute transparence avec ses fournisseurs et sa clientèle…

• Avoir du bon sens : Le compte est appelé à prendre beaucoup de décision concernant votre entreprise. Gestion de conflits, traitements comptables sur mesure, objectifs contradictoires, processus, etc… Un bon comptable doit faire preuve de bon sens et d’adaptabilité afin de prendre les problèmes inattendus à bras le corps !

Conclusion

Pour savoir si vous avez un bon comptable, il vous suffit de voir si votre comptable respecte les critères énumérés en haut. Cette tâche est à prendre très au sérieux, c’est seulement ainsi que vous pourrez garantir le futur financier de votre entreprise.

Les erreurs courantes commises par un mauvais comptable

Malheureusement, si vous avez un mauvais comptable, cela peut avoir des conséquences désastreuses pour votre entreprise. Voici quelques erreurs courantes commises par un mauvais comptable :

• Ne pas tenir à jour les livres de comptabilité : si votre comptable ne met pas à jour vos livres de manière régulière et précise, vous risquez d’avoir une image faussée de la santé financière de votre entreprise.

• Ne pas respecter les délais fiscaux : les déclarations fiscales doivent être effectuées selon des échéances strictement définies par l’administration fiscale. Un retard dans ces déclarations peut entraîner des pénalités financières importantes.

• Tenir une comptabilité approximative : un bon comptable doit maîtriser toutes les subtilités du droit fiscal et du droit social afin d’éviter toute erreur ou omission qui pourrait nuire gravement à l’entreprise.

Manque d’expérience en matière de finances : vous devez avoir des conseils appropriés en termes financiers.

• Refuser ou négliger la communication avec le client : le rôle du comptable est aussi de conseiller le client sur ses décisions financières, vous devez donc être en mesure de répondre aux demandes du client.

Si vous soupçonnez que votre actuel(le) expert-comptable n’est pas apte à gérer correctement vos finances, il vaudrait mieux changer avant qu’il ne soit trop tard !

Comment changer de comptable si vous n’êtes pas satisfait ?

Si vous avez décidé de changer de comptable, voici quelques étapes à suivre pour que la transition se fasse sans heurts.

• Vérifiez votre contrat : avant toute chose, il faut vérifier les termes et les conditions du contrat signé avec votre actuel(le) expert-comptable. Les prestations en cours doivent être honorées et le préavis doit être respecté.

• Trouvez un nouveau comptable : il faut des professionnels recommandés par des collègues ou contacts dans votre réseau professionnel. Vous pouvez aussi consulter l’Ordre des Experts Comptables afin d’obtenir une liste des professionnels certifiés dans votre région.

• Informez votre ancien comptable : vous devez informer formellement par lettre recommandée avec accusé de réception votre ancien comptable que vous mettez fin au contrat qui vous lie. Il ne faut pas oublier de préciser la date effective de résiliation ainsi que toutes les informations utiles sur le nouveau cabinet choisi.

• Transférez vos données financières : après avoir obtenu l’accord du nouveau cabinet, il est temps pour celui-ci d’installer son environnement informatique et de récupérer tous vos documents financiers ainsi qu’une copie complète des livres et registres tenus par l’ancien expert-comptable.

Il peut y avoir certains frais liés à cette opération, mais n’hésitez pas à discuter avec le nouvel expert-comptable si cela représente un frein financier pour vous. Sachez qu’un bon expert-comptable sera là pour répondre aux questions et vous guider tout au long du processus de transition.

Il est primordial de travailler avec un expert-comptable compétent pour assurer la bonne gestion financière de votre entreprise. Si vous pensez que votre actuel(le) comptable n’est pas à la hauteur, ne perdez pas de temps et engagez les étapes nécessaires pour trouver un nouveau professionnel qui saura répondre à vos attentes.

Actualité