Que signifie Environnement de Développement Intégré : définition (IDE )

L’Environnement de Développement Intégré (EDI), ou Integrated Development Environment (IDE) en anglais, est un outil essentiel pour les programmeurs qui souhaitent écrire, déboguer et gérer efficacement leur code. Il intègre plusieurs outils indispensables aux développeurs. Découvrez en détail l’EDI et tout ce qui s’y rapporte à travers cet article.

Définition d’un IDE

Un EDI est l’acronyme français de Environnement de Développement Intégré. En anglais, EDI se traduit par IDE pour Integrated Development Environment. Ce système se présente comme une application complète de programmation. Il existe une multitude d’IDE, chacun avec ses propres particularités. Les plus courants sont :

A découvrir également : Ytb mp3 : les meilleurs convertisseurs YouTube

  • IDE multi-langages ;
  • IDE pour le développement Web ;
  • IDE pour la programmation mobile ;
  • IDE pour le développement de jeux ;
  • IDE pour les langages de programmation spécifiques.

Un IDE est un outil qui assiste les développeurs dans la conception et la documentation de leur code. Il inclut un compilateur, un générateur d’interface graphique, un éditeur de code mais aussi un débogueur pour les cas d’erreur.

Certains IDE permettent également la collaboration sur des projets de grande envergure et la gestion des différentes versions d’un code. Il existe des IDE spécialement conçus pour un langage de programmation particulier, comme phpStorm ou RubyMine. Cependant, la plupart sont plus « généralistes » et sont souvent liés à un écosystème comme le développement Java ou Web.

Lire également : Comment améliorer son entonnoir de conversion ?

Les IDE Populaires

Dans le monde du Microsoft, Visual Studio est l’IDE le plus utilisé pour le développement de logiciels dans les langages .NET, C#, VB.Net, C++/CX. Bien que conçue pour ces langages, la version 2015 de l’outil supporte également le HTML, JavaScript et Python via des extensions. Visual Studio permet de développer des applications pour les plateformes iOS et Android en exportant le code écrit dans les langages pris en charge et en les convertissant en Objective-C ou en Java.

Dans l’écosystème Apple, Xcode est l’IDE attitré pour la conception d’applications destinées aux systèmes d’exploitation iOS et macOS. Pour le développement Java, Eclipse est l’IDE le plus populaire, mais il existe également des alternatives telles que NetBeans et JDeveloper. Ces IDE ne sont pas limités au seul Java, mais ils sont particulièrement adaptés à ce langage. Par ailleurs, il y a Android Studio qui est basé sur IntelliJ IDEA et qui est une autre alternative populaire.

Pour le développement Web, l’IDE historique est Dreamweaver d’Adobe. Mais la plupart des IDE actuels prennent en charge HTML, CSS et JavaScript. Des outils tels que Eclipse et NetBeans sont aussi adaptés au développement en PHP.

Enfin, en ce qui concerne les éditeurs « basiques », les incontournables sont Notepad++, Emacs et VIM. Les outils en question se réfèrent à des éditeurs de texte. Ces derniers possèdent une fonctionnalité de coloration syntaxique qui permet de mieux visualiser et comprendre le code en fonction du langage utilisé.

Les IDE Cloud

En plus des IDE traditionnels qui sont des applications à installer sur son ordinateur, il existe également des IDE Cloud. Ce sont des éditeurs de code en ligne accessibles via un navigateur web. Deux exemples de IDE Cloud sont :

  • Thimble, développé par Mozilla et permettant de coder en HTML/CSS/JS ;
  • Cloud9 qui supporte jusqu’à 40 langages tels que PHP, Ruby, Python et JavaScript.

Cependant, l’usage de ces IDE Cloud reste pour le moment relativement anecdotique. Malgré cela, le développement d’IDE Cloud est un signe de la volonté de rendre les outils de développement plus accessibles, plus collaboratifs et plus flexibles.

Web & High-Tech