Pourquoi préférer un scooter pour débuter ?

Véhicule urbain par excellence, le scooter séduit de plus en plus de monde vivant dans les grandes villes. Vous faites partie de ceux qui veulent se mettre au deux-roues, mais vous hésitez entre une moto et un scooter ? On vous a dit que le scooter reste une alternative intéressante pour une personne qui débute, cependant vous souhaitez en avoir le cœur net ? Lorsque vous débutez dans le monde du deux-roues, il existe plusieurs raisons de préférer un scooter.

Quelle assurance pour un scooter ?

Comme pour tout véhicule circulant sur la voie publique, une assurance pour un scooter est indispensable. En effet, que vous comptiez vous déplacer avec une 50 cc, une 125 cc ou une cylindrée plus importante, vous devez assurer votre véhicule. Au minimum, la couverture que vous choisirez doit proposer une garantie responsabilité civile. Elle vous protège contre les dommages corporels et matériels pouvant être causés par votre véhicule à autrui, même à l’arrêt.

A découvrir également : Quel véhicule d’occasion acheter en 2022 ?

Dans le cas où vous renversez une personne avec votre scooter, votre assureur se chargera de l’indemniser par rapport aux préjudices qu’elle a subis. Dans ce cadre, nous vous informons que toutes les formules que vous trouverez sur le marché intègrent cette garantie par défaut. La moins chère, appelée « assurance scooter au tiers », est le minimum légal pour pouvoir circuler librement en deux-roues. Si vous ne souscrivez aucune assurance, vous risquez d’écoper d’une grosse amende, ainsi que d’une suspension de permis de conduire de 3 ans. Dans le pire des cas, une annulation de votre permis est à craindre.

Au-delà de l’assurance scooter au tiers, on compte également l’assurance scooter intermédiaire et l’assurance scooter tous risques. Vous l’aurez compris, les niveaux de couverture sont différents selon la formule que vous aurez choisie. Notons néanmoins que la dernière correspond au degré de protection maximale.

A lire en complément : Demande de prêt automobile en ligne : Tout ce que vous devez savoir

scooter assurance

Un scooter est-il plus facile à prendre en main qu’une moto ?

Nombreux sont les utilisateurs qui peuvent vous confirmer qu’un scooter est généralement plus commode à prendre en main qu’une moto. Il n’y a pas de vitesses à passer, les freins avant et arrière sont également disponibles sur le guidon. Plus accueillant, le scooter est idéal pour les débutants, notamment ceux qui n’ont pas connu le vélo. Une moto demande une approche différente et plus complexe. En effet, pour les novices, il est souvent difficile d’allier concentration et passages de vitesses avec le pied gauche sur le sélecteur.

Si vous comptez tout de même miser sur la moto, nous vous conseillons d’acheter un modèle neuf. Il nécessite encore une période de rodage et reste plus facile à prendre en main qu’une moto d’occasion. En fonction des modèles, il faut faire 500 à 1 000 km à vitesse modérée pour roder le moteur. Vous pourrez ainsi vous habituer petit à petit à conduire avec votre moto. En revanche, si vous voulez appréhender un deux-roues plus simplement, le meilleur choix reste le scooter.

Quel véhicule est le plus sûr entre une moto et un scooter ?

S’il y a quelques années, la question ne se posait même pas, puisque les motos avaient l’avantage en termes de sécurité. Aujourd’hui, de gros progrès ont été réalisés du côté des scooters.

La plus grosse amélioration concerne surtout le système de freinage de certains scooters qui sont de type ABS. Chez les motos, quasiment aucune amélioration n’a été constatée sur ce point. N’oublions pas non plus la qualité des pneumatiques des deux-roues citadins. Les pneus des scooters se sont grandement améliorés et n’ont plus rien à envier à ceux des motos.

D’ailleurs, les scooters sont dotés de roues de plus en plus grandes qui optimisent non seulement la sécurité durant la conduite, mais aussi la tenue de route et la stabilité du véhicule. Si cela était pratiquement inconcevable auparavant, on trouve de nos jours des scooters adoptant des jantes de 16 pouces qui se rapprochent de celles de 17 pouces des motos.

Côté châssis, de gros efforts ont également été réalisés par les constructeurs de scooters. La tenue de route ainsi que la stabilité n’a jamais été aussi satisfaisante pour ce type de deux-roues. À la place du plancher, un tunnel a été réalisé, notamment pour les modèles sportifs. La présence d’un renfort de cadre est visible la plupart du temps. Tout cela implique une meilleure sécurité du conducteur durant la conduite.

Quelles sont les différences majeures entre une moto et un scooter ?

Bien que ces véhicules soient plus ou moins similaires sur de nombreux aspects, ils sont très différents si l’on entre dans les détails.

Le côté mécanique

Le système de vitesses est sûrement la plus grande différence entre ces véhicules à deux roues. Sur un scooter, les vitesses sont automatiques et se basent sur un système de variateur, de poulie d’embrayage et de courroie crantée. Le pilotage est ainsi plus doux avec des accélérations progressives. En revanche, un scooter peut être difficile à maîtriser lors d’une situation imprévue. À cylindrée égale, les motos restent plus vives que leurs homologues urbains. La boîte de vitesses automatique n’est pas aussi réactive par rapport à une boîte manuelle actionnée par un conducteur.

Une moto, en revanche, avec sa boîte mécanique, offre une liberté plus importante durant le pilotage. Cependant, en tant que conducteur, vous devez savoir contrôler parfaitement la puissance de la moto. Le risque d’accident n’est jamais loin.

Les roues

À l’exception des maxi-scooters, ces types de deux-roues sont généralement équipés de roues plus petites que celles des motos. Le centre de gravité est donc plus bas pour un scooter, lui permettant d’être plus maniable qu’une moto. Néanmoins, lorsqu’il s’agit de tenue de route à grande vitesse, la moto l’emporte clairement.

Le poids

D’une manière générale, les scooters ont plus de carénage que les motos. Le niveau de protection du conducteur est de ce fait optimisé. L’espace de rangement est aussi plus pratique. Les motos, par contre, sont plus légères du fait de leurs particularités. Leur inertie est moins importante que celle des scooters.

Le confort

Le second siège d’un scooter n’est pas aussi confortable qu’on le souhaite, surtout pour les modèles de petite à moyenne taille. Une moto reste plus confortable sur ce point, notamment au niveau de la position assise.

Par conséquent, entre une moto et un scooter, ce dernier reste plus accessible pour un débutant dans le monde des deux-roues. C’est sur le plan de la prise en main et de la facilité de conduite que les atouts de ce véhicule sont notables.

Automobile