Comment créer son entreprise ?

La création d’une entreprise est une option très exploitée en France en raison des différents avantages qu’elle procure. Ce type de projet permet à l’entrepreneur de mener une activité de son choix et de prendre les dispositions pour son développement.

Cependant, bien que la création d’entreprise ait ses avantages, sa concrétisation est loin d’être une chose aisée. Il y a des mesures que vous devez prendre pour concrétiser votre projet. À cet effet, découvrez ici les différentes étapes inhérentes à la création d’une entreprise.

A voir aussi : Horaires 1064 : service client Bouygues

Les préalables au processus de création d’une entreprise

Pour trouver une réponse efficace à la question comment créer une entreprise ? il y a plusieurs facteurs que vous pouvez prendre en compte. Il s’agit notamment des détails qui vous permettent de prendre les dispositions nécessaires pour la concrétisation de votre projet d’entreprenariat. Ils concernent également les moyens que vous devez constituer pour la réalisation du projet, mais aussi l’activité que vous souhaitez mener dans votre entreprise.

Connaître le genre d’activité à mener

Sur le marché français, il existe une panoplie d’activités vous pouvez lancer pour un projet d’entreprenariat. Leur diversité vous permet notamment de faire un choix après une étude minutieux. Cependant, le nombre d’activités qui sont menées sur le territoire français ne sont pas les seuls détails qui pourraient vous permettre de faire un bon choix.

A lire aussi : Comment calculer l’aire d’un triangle

Vous devez vous baser aussi sur la demande sur le marché. L’objectif de toute entreprise créée est de réaliser des profits. Pour atteindre cet objectif, celle-ci devra vendre des produits et services liés au besoin des consommateurs. Cela favorise un écoulement rapide. Vous devez donc en tenir compte.

De plus, le marché connaît depuis quelques années, une évolution perpétuelle. De ce fait, les demandes ne sont plus fixes et peuvent changer à tout moment. Les statistiques réalisées par les experts peuvent vous y aider. Si vous avez une activité préférentielle que vous voudrez développer, vous pouvez bien sûr y investir. Vous allez mieux vous impliquer dans sa réussite.

Toutefois, des recherches sur d’autres domaines d’activités peuvent s’avérer meilleures. Parfois, sortir de sa zone de confort peut apporter des avantages sur le professionnel. De ce fait, vous pouvez considérer d’autres activités qui peuvent vous réussir avec quelques efforts.

Le choix de l’environnement adéquat

Dès que vous avez une liste des potentielles activités à mener, vous devez choisir un siège où l’entreprise sera installée. Cette phase est loin d’être aussi aisé. Quelle que soit l’activité que vous souhaitez mener, l’entreprise doit disposer d’un siège.

Cependant, le choix de votre installation doit prendre en compte les besoins de votre environnement direct. C’est un détail qui est pris en compte pendant l’étude du marché. L’implantation d’une entreprise dans un environnement permet de développer très rapidement les activités.

Prendre l’avis d’autres personnes

Dans votre objectif de constituer les meilleures idées pour la concrétisation de votre projet, vous avez la possibilité de vous rapprocher de quelques personnes que vous estimez capables de vous aider. Quelques discussions sur certains points vous permettront d’avoir plus d’informations.

Il est même possible que certaines recommandations de leur part vous fasse voir d’autres réalités et à vite faire un choix sur le secteur d’activité. Cependant, cette possibilité de rencontre reste rend les futurs entrepreneurs réticents. Les risques de se faire voler leurs idées d’investissement est la principale raison.

Se lancer seul ou à plusieurs

Les dispositions légales qui régissent la création d’une entreprise en France procurent de nombreux avantages aux futurs entrepreneurs. L’un des plus connus est la possibilité de pouvoir concrétiser le projet seul ou d’accepter d’autres associés. Cette dernière possibilité a notamment quelques avantages non négligeable pour mener à bien votre projet.

Lorsque vous acceptez des associés pour la création de votre entreprise, les décisions se prennent de manière collective. Ce qui veut dire qu’il est possible de reprendre les discussions sur les activités que l’entreprise doit mener. Bien d’autres détails peuvent être débattu afin de trouver des solutions plus adéquates. Toutefois, cette décision d’association vous revient.

La rédaction d’un business plan

Le business plan est un document important que vous devez rédiger avant de commencer la procédure administrative de création de l’entreprise. Si vous désirez créer l’entreprise seule, le business plan sera rédigé par vous. Lorsque vous décidez de vous associer à d’autres personnes, la rédaction implique toutes les parties. Il s’agit en effet d’un document qui précise l’activité à mener et les objectifs à atteindre sur le court, moyen et le long terme.

Les stratégies adéquates à adopter pour l’atteinte de ces différents objectifs doivent être également être précisées dans ce document. Il faut également ajouter les dépenses financières que l’entreprise doit effectuer pour sa création et le développement des activités.

créer son entreprise

Les étapes de la création d’une entreprise

La création d’une entreprise implique le respect de quelques étapes prévues par les textes en vigueur. Quelle que soit l’entreprise que vous désirez créer, il y a essentiellement 4 étapes à suivre. La rédaction des statuts, le dépôt du capital social, la publication au journal d’annonces légales, et la procédure d’immatriculation sont ces différentes étapes.

Mais avant de vous lancer dans cette procédure administrative, vous devez envoyer une demande de création d’entreprise au Centre de formalités des entreprises. Les documents à joindre à la demande ont une portée juridique.

La rédaction des statuts

La rédaction des statuts d’une entreprise annonce le processus de sa création. Il s’agit d’un document très important sur lequel la gestion de l’entreprise est basée. Il prend en compte l’ensemble des dispositions liées au fonctionnement de l’entreprise durant toute sa vie. Vu l’importance de ce document, sa rédaction impose une rigueur particulière afin de ne pas omettre certains détails importants.

Pour s’assurer d’avoir des statuts bien fait, le ou les fondateurs peuvent déléguer la rédaction à un professionnel en la matière. L’avocat ou une plateforme juridique sont les professionnels fiables à qui vous pouvez confier cette rédaction. Vous devez cependant payer des sommes de prestations en contrepartie. L’objet et le capital social, le nom de l’entreprise, l’identité du dirigeant, etc… sont des points importants à mentionner dans le statut de l’entreprise.

Le dépôt du capital

Le capital social est une une somme déposée au nom et pour le compte de l’entreprise. Elle est payée à la banque sur un compte bancaire professionnel. La somme à déposer dépend des apports  des associés. Légalement, il n’y a pas de montant précis imposé par les textes en vigueur. Ce qui donne le libre choix à l’entreprise et ses associés.

La somme minimum à déposer pour le compte de l’entreprise est de 1 Euro. Il est cependant rare qu’une entreprise dépose une petite somme. Il y va de leur réputation et des bonnes relations à tisser après la création de l’entreprise.

La publication au journal d’annonces légales

Le journal d’annonces légales (JAL) joue un rôle dans le processus de création d’une entreprise. En premier, la publication est une phase administrative qui vous permet de procéder à l’étape suivante. Ensuite, c’est est un canal par lequel vous serez connus par des potentiels futurs clients. Il est donc possible que vous ayez une clientèle avant l’existence de l’entreprise.

Ainsi, vous devez déposer une demande de publication auprès du Journal d’Annonces Légales de la préfecture de votre entreprise. La demande de publication doit comporter des détails sur l’entreprise, l’objet social et son adresse. Après la  publication, vous recevrez une attestation de parution.

La procédure d’immatriculation

Elle consiste à rassembler toutes les pièces justificatives pour le dépôt de dossier de création de l’entreprise. Le dossier doit être déposé auprès du greffe du tribunal compétent ou au centre des formalités. Le dossier de la société comporte tous les documents que vous avez apprêtés tout au long de la procédure.

Il s’agit notamment des attestations de dépôt et de parution respectivement reçues à la banque. Il y a également un original des statuts de la société, et d’autres documents légaux. Faites attention à mettre toutes pièces dans le dossier. Autrement, vous allez obtenir un rejet de la part de l’autorité compétente après une étude du dossier. En cas de réponse favorable, vous allez recevoir un Kbis qui confirme désormais l’existence de votre entreprise

Toutefois, avec les améliorations apportées par la technologie, il est désormais possible d’envisager un dépôt de son dossier de création en ligne. Cela se fait grâce via un site en ligne dédié à cela. Cet avantage vous épargne de nombreuses tâches, en particulier les déplacements vers les établissements spécialisés.

Le choix du statut juridique

Les textes légaux ont prévu certaines dispositions par rapport au choix du statut juridique d’une entreprise. Pour faire ce choix, plusieurs détails peuvent être pris en compte. Il s’agit notamment de vos objectifs, vos moyens financiers, du projet, et surtout du nombre d’associés que compte l’entreprise. Ce dernier détail paraît de plus important.

Ainsi, si vous désirez créer une entreprise seul, vous pouvez choisir un statut entre celui unipersonnel, SAS ou individuel. Dans le cas d’une entreprise créée ensemble avec des associés, il y a la SARL, la SAS, ou encore la SCI. Le choix vous revient. Autant qu’ils sont, chacun de ses statuts a ses avantages et ses exigences.

Le dépôt d’une marque

Lorsque vous souhaitez créer une entreprise, il est possible de vendre vos produits et services sous une marque. Pour cela, vous devez suivre la procédure dédiée à cela. Bien avant que vous n’envisagiez de déposer une marque, vous devez faire une recherche sur les différentes marques qui existent sur le marché. L’objectif est de faire un choix unique.

Autrement, vous risquez des sanctions si le premier utilisateur lance une procédure contre votre entreprise. Une fois que vous trouvez la marque qui convient, vous devez choisir une classe dans laquelle elle devra être utilisée avant d’envoyer la demande à l’INPI.

Après avoir déposé votre dossier à l’INPI, cette dernière publie votre demande au bulletin officiel de la propriété intellectuelle dans un intervalle de 6 semaines. Deux autres mois sont accordés aux tiers pour s’opposer à la marque que vous avez choisie.

Passé ce délai, l’INPI enregistre votre marque et vous recevrez votre certificat de dépôt de marque. La procédure peut durer jusqu’à 5 mois.  N’oubliez pas cependant de faire des vérifications sur une éventuelle utilisation de votre marque. Il faut aussi préciser que la marque doit être renouvelé dans un intervalle de 10 ans.

Business