Quelles sont les aides financières pour la rénovation d’une vieille maison ?

Que le projet concerne l’embellissement du lieu de vie, l’augmentation du confort dans l’habitat ou la réalisation des économies d’énergie, plusieurs coups de pouce financiers sont disponibles pour la rénovation. Mieux, certaines sont cumulables !

A découvrir également : Pourquoi recourir à un professionnel pour rénover sa toiture

MaPrimeRénov : un montant forfaitaire

Bénéficiez de la prime renov avant la fin de l’annee en réalisant des travaux de rénovation thermique dans votre logement principal. Accessible à tous les ménages depuis 2020, cette prime vient remplacer le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Cette aide finance les travaux et les équipements dans les domaines du diagnostic et de l’audit énergétique, de l’isolation, du chauffage, de la rénovation globale et de la ventilation.

A noter que le montant de MaPrimeRénov’ est variable selon le revenu fiscal du foyer, la région et les travaux entrepris. C’est ainsi que les ménages demandeurs sont classés selon un profil précis :

Lire également : Ventilation ou climatisation : quelle option choisir ?

  • Revenus très modestes : MaPrimeRénov’ Bleu ;
  • Revenus modestes : MaPrimeRénov’ jaune ;
  • Revenus intermédiaires : MaPrimeRénov’ violet ;
  • Revenus aisés : MaPrimeRénov’ rose.

Eco-prêt à taux zéro : prêt jusqu’à 50 000 euros, à taux 0%

Aussi appelé Eco PTZ, l’éco-prêt à taux zéro est un crédit bancaire dont le taux d’intérêt est nul. Il est accordé pour le financement de travaux de réhabilitation d’un système d’assainissement non collectif ou des travaux de rénovation énergétique. Les demandeurs peuvent aussi bien être des bailleurs, des copropriétaires et des propriétaires occupants. Selon les travaux entrepris, le montant à emprunter varie entre 7000 et 50 000 euros, à rembourser en 20 ans maximum.

TVA à taux réduit : taux avantageux pour tous

Un particulier peut profiter d’un taux de 5% à 10% de TVA sur l’achat et l’installation d’équipements ou de meubles, contre 20% de taux habituel. Cela concerne les chaudières, les mobiliers de cuisine ou encore les pompes à chaleur. Bien que cet avantage soit octroyé sans aucune condition de ressources, il est obligatoire de faire appel à un professionnel, tant pour l’acquisition que la pose des matériels.

Les aides de l’Anah : aides financières pour foyers modestes

L’agence nationale de l’habitat (Anah) propose plusieurs aides s’adressant aux propriétaires, sous conditions de ressources. Ainsi, ces coups de pouce sont à destination des foyers modestes et très modestes.

Les subventions accordées à cet effet concernent les domaines suivants :

  • Habiter mieux sérénité, où il est question d’encourager les économies d’énergie conséquentes dans les habitations ayant plus de 15 ans. Les travaux devront concerner la rénovation énergétique globale.
  • Habiter facile, qui est une aide pour les personnes à mobilité réduite ou les retraités pour qu’ils puissent adapter leur logement au handicap ou au vieillissement.
  • Habiter serein, où il s’agit de transformer et sécuriser un logement en mauvais état (insalubre).
  • Habiter sain, qui est un programme qui vise à améliorer le confort de l’habitat pour le rendre plus sain.

Les subventions locales, des aides variables

La région, le département ou la commune d’origine peuvent accorder des aides locales. Bien qu’elles participent grandement au financement de travaux de rénovation, ces subventions restent totalement variables d’une zone à une autre. Concrètement, le montant octroyé, les conditions à remplir, les travaux concernés, voire les aides elles-mêmes peuvent être totalement différentes.

Maison