Où vendre sa voiture pour pièce ?

Vous avez acheté une nouvelle voiture et vous voulez vous débarrasser de l’ancienne épave pour avoir un gain ? Vous avez eu un accident et votre beau véhicule s’est transformé en épave ? Telles sont quelques situations quotidiennes qui peuvent vous inciter à vendre votre véhicule pour pièce.

Ne vous faites pas du souci, vous pouvez effectuer ce type de vente car la loi française l’autorise. Cependant, il devient important de savoir comment s’y prendre et le lieu approprié pour réaliser une telle vente.

Lire également : Comment installer des places de parking pour ses employés tout en restant rentable 

Les modalités de vente de voiture pour pièce

Si vous avez un véhicule dont vous souhaitez vous en débarrasser, sachez que la loi française autorise certes la vente de véhicule, mais celle-ci est hautement encadrée. L’encadrement de cette vente se justifie pour le besoin de sécurité des usagers de la route.

Alors, pour vendre une voiture en pièces détachées, celle-ci doit être en état de rouler. Ce n’est que de cette façon que vous pouvez vendre votre véhicule pour pièce à un particulier. Vous comprenez donc par là qu’une voiture non roulante ne saurait être vendue en pièces détachées, ou du moins elle ne peut l’être qu’exceptionnellement.

A lire aussi : La location longue durée pour voiture entreprise

Vendre une voiture en état de rouler

Le fait d’être en état de rouler est la condition sans laquelle la vente d’une voiture ne saurait être possible. En fait, pour pouvoir vendre votre épave à un particulier, il doit préalablement être en état de se déplacer. Par ailleurs pour vendre ce véhicule, il doit  passer dans un centre de visite technique  ou alors présenter un contrôle technique qui date de moins de six mois.

vendre sa voiture pour pièce

Plus clairement, la vente pour pièce d’un véhicule suit la procédure classique de vente de véhicule. Outre ces conditions sus évoquées, notez que lors de la vente, l’ancien propriétaire (vendeur) doit mentionner « vendue pour pièces » sur la carte grise.

Vendre une voiture non roulante

D’entrée de jeu, il convient de dire que la réglementation en vigueur en France proscrit la vente des véhicules qui ne sont pas en état de rouler. Et donc, après un accident, si votre véhicule abîmé n’est plus en état de se déplacer, conformément à la loi, il ne peut faire l’objet d’une vente quelconque. Cependant, il existe des exceptions notoires à ce principe.

D’abord, en cas de sinistre, si votre assurance déclare que les réparations sont supérieures à la valeur actuelle de ce véhicule, elle pourra alors le racheter et vous dédommager par la suite. Ensuite, lorsque votre voiture est hors usage, il est recommandé de la remettre à un centre de véhicule hors usage afin de procéder à sa destruction.

Certes cette remise est toujours gratuite, si par ailleurs votre voiture contient encore les éléments tels que le moteur, le radiateur  et le catalyseur, vous pourrez en tirer une contrepartie pécuniaire. Vous pouvez aussi vendre votre véhicule non roulant à une casse. Ici vous obtiendrez un petit bénéfice car vous la vendrez à un prix de kilo par ferraille.

Votre véhicule étant devenu une épave, sa vente en pièces détachées se présente comme une solution idoine qui peut vous permettre d’en tirer de petits bénéfices.

Automobile
Show Buttons
Hide Buttons