Est-ce que le CBD est autorisé en France ?

Le CBD est l’abréviation du cannabidiol. Il s’agit d’une molécule présente dans le cannabis, à l’instar de quelques autres molécules. Le débat quant à la légalité du CBD a autrefois été porté devant les tribaux, il y a de cela un an seulement. Quant à cette question qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive, découvrez ce qu’il en est de celle-ci actuellement. Eléments de réponse !

Le CBD : légale ou non ?

Pour répondre à cette question, il faut bien comprendre certains éléments pour statuer sur la légalité du CBD en France. Le CBD est la seule substance admise en France, sous réserve de quelques conditions. Dans le cas où un CBD contient du THC (avec un taux supérieur à 0.2 %), il est déclaré interdit, car c’est considéré comme un psychotrope.

A lire également : Quelles bonnes astuces pour ses locaux professionnels ?

Le CBD est admis légalement dans l’Hexagone. Cependant, il doit se présenter sous forme liquide pour être autorisé sur le sol français. Dans le même cas, on retrouve les dérivés du CBD comme l’huile. Cette huile est faite à base de chanvre ou de coco, à laquelle est incorporée une faible teneur de cannabidiol. Il y en va de même que pour les e-liquides.

Il est à retenir que quelques formes liquides sont approuvées par la loi, vous ne craignez rien en achetant du CBD chez un distributeur. D’un certain point de vue, vous pouvez commercialiser un produit à base de CBD, mais il doit être dépourvu de THC. Cette substance psychotrope est interdite lorsque le taux de THC est au-dessus de 0.2 %.

A découvrir également : Comment bien dormir ?

D’un point de vue intellectuel, il est malhonnête de vendre une substance assimilable à la drogue par son THC. D’autant plus que les seuls produits n’en possédant pas sont destinés à être mis sur le marché.

Son statut dans l’Europe

La France éprouve quelques difficultés à évoquer le cannabis et ses dérivés, peu importe qu’elles soient nocives ou thérapeutiques. Ce n’est pas forcément pareil pour les autres pays d’Europe qui se sont prononcés plus clairement.

Du fait que le CBD est inoffensif, bon nombre de pays européens acceptent des produits CBD qui en contiennent. Comme vous vous en doutez, les produits commercialisés doivent respecter une dose de THC, le maximum est moins de 1 % en teneur.

Pour ce qui est de savoir si vous pouvez transporter des produits dérivés du CBD, la réponse varie. Avant tout, renseignez-vous sur la législation régissant le CBD dans le pays où vous vous rendez. Si le CBD est jugé légal, vous pouvez l’avoir en votre possession. Cependant, malgré la limite de consommation estimée à 30 jours, cette dernière est laissée à l’appréciation du contrôle des douanes.

Votre produit doit contenir moins de 0.2 % de THC, car ce niveau est reconnu comme un chanvre industriel et par conséquent, il est déclaré comme inoffensif. Si par contre, le CBD que vous transportez est d’ordre médical, il doit être obligatoirement attesté par un document appelé Certificat Schengen. Celui-ci est délivré par votre médecin qui atteste votre besoin de suivre des soins à base de ce produit un peu spécial.

Actualité
Show Buttons
Hide Buttons