Créer son entreprise : démarches et aides

La création d’entreprise est un projet de vie qui nécessite beaucoup de réflexions et de connaissances avant de se lancer. Sa réalisation est un long processus dont les étapes sont assez simples, mais qui requière un coût non-négligeable. En France, il est possible pour tout le monde de créer une entreprise, quel que soit le budget dont l’on dispose.

Cela est principalement possible grâce aux nombreuses aides à la création d’entreprise disponibles. Il est désormais possible de créer son entreprise en toute simplicité, il suffit de respecter quelques étapes que voici.

A voir aussi : Pourquoi faut-il louer du matériel de manutention ?

Les démarches de création d’entreprise

La création d’une entreprise est un projet qui nécessite une préparation très rigoureuse. Elle est effectuée en diverses phases.

Trouver et élaborer une idée d’entreprise

Pour créer son entreprise, il faut au préalable trouver et élaborer une idée d’entreprise. C’est autour d’elle que s’effectueront les activités de la future entreprise. Pour trouver une idée d’entreprise, vous devez vous baser sur un besoin qui n’est pas encore connu ou dont la solution existante est insatisfaisante.

A découvrir également : Un taxi vous emmène à l'aéroport de Luxembourg

Passer au projet de la création d’entreprise

Lorsque vous trouvez votre idée d’entreprise, il est important de le tourner en projet d’entreprise. Pour ce faire, vous devez l’élaborer par écrit afin de mieux le présenter à de potentiels investisseurs. Pour cela, il faut en amont une étude du marché et l’établissement d’un business plan et d’un plan financier.

Faire une étude de marché

L’étude de marché regroupe tous les procédés ayant pour but de vérifier l’existence d’un marché potentiel pour le service ou le produit qui fera l’objet des futures activités de l’entreprise à créer.

L’étude de marché est une tâche nécessaire à effectuer afin de mieux connaître votre clientèle cible ainsi que sa capacité d’achat. Elle vous permet aussi d’identifier vos concurrents et de prendre connaissance de leur stratégie. Vous pourrez alors mieux énoncer vos forces et vos faiblesses pour l’élaboration de votre business plan.

Réaliser un business plan

Le business plan est un document très important à établir dans le processus de création de votre entreprise. Il renseigne sur les stratégies commerciales et de communication que vous souhaitez mettre en place pour la bonne rentabilité de votre société.

Ce document reflète le modèle économique que vous désirez pour votre entreprise. Vous devez le rédiger de telle sorte à ce qu’un investisseur perçoive la rentabilité de l’entreprise dès sa première année de création.

Établir un plan financier

Le plan financier est la directive financière que vous souhaitez utiliser pour la création de votre entreprise ainsi qu’au début des activités. C’est un document qui informe sur les prévisions financières. Vous pourrez avoir un coût total nécessaire à la création de votre entreprise. Le plan financier vous sert donc de guide dans la recherche de financement externe si vos apports personnels ne suffisent pas.

Déterminer le statut juridique adéquat pour son entreprise

Le statut juridique d’une entreprise est l’ensemble des règles qui régissent le fonctionnement de la société à créer. On compte de multiples statuts parmi lesquels il faut choisir selon que vous soyez seul ou avec d’autres associés pour la création de l’entreprise.

Statuts juridiques pour une entreprise à créer seul

Ils sont multiples et variés. On distingue la micro-entreprise, l’entreprise individuelle, l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL), l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) et la société par actions simplifiées unipersonnelle (SASU). Ces diverses formes de statuts juridiques vous offrent des avantages fiscaux spécifiques et le régime social pourrait vous séduire.

Statuts juridiques pour une entreprise à créer à plusieurs

Parmi les formes juridiques que vous pouvez choisir pour la création d’une entreprise à plusieurs figurent la société à responsabilité limitée (SARL) et la société par actions simplifiées (SAS). Des recherches plus approfondies vous permettront de connaître plus amplement les régimes fiscaux et sociaux de ces types d’entreprises.

Suivre les étapes de création d’entreprise

La création d’entreprise est une procédure qui diffère selon le type d’entreprise que l’on désire créer. Il existe deux grands types d’entreprises en fonction du processus de création : l’auto-entreprise et la société.

Le processus de création d’une auto-entreprise

Pour créer une auto-entreprise, il faut simplement effectuer une déclaration de début d’activité en ligne. Pour le faire, vous devez constituer un dossier contenant des documents suivants :

  • Un formulaire Cerfa P0 ;
  • Une copie de votre pièce d’identité ;
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
  • Une déclaration d’insaisissabilité ;
  • Une déclaration de non-condamnation ;
  • D’autres documents essentiels.

Lorsque le dossier est complet, vous devez le transmettre au CFE compétent. Ce dernier diffère en fonction du type d’activité que l’auto-entreprise veut effectuer. Une fois l’immatriculation de votre entreprise effectuée, vous recevrez son numéro SIRET et son code APE. C’est cette immatriculation qui donne le feu vert pour l’exercice des activités de l’entreprise.

son entreprise démarches et aides

La procédure de création d’une société

Elle est relativement simple, mais réalisée en différentes étapes les unes aussi importantes que les autres. Vous devez commencer par rédiger les statuts de vos entreprises et les signer. Vous pouvez effectuer cette tâche avec le concours d’un notaire ou d’un avocat ou encore d’une plateforme juridique numérique.

Il faut ensuite procéder au dépôt du capital social réuni pour la création de la société. Elle se fait dans une banque ou chez un notaire et donne droit à une attestation de dépôt nécessaire à l’immatriculation de l’entreprise. Il faut aussi une publication d’annonce dans un journal d’annonces légales pour mettre la création de cette entreprise à la connaissance du public. Une attestation de parution vous est ensuite délivrée.

Enfin, vous devez déposer un dossier au greffe du Tribunal de commerce ou au CFE compétent afin de procéder à l’immatriculation de votre entreprise. Ce dossier doit comporter tous les éléments nécessaires pour rendre l’immatriculation valable.

Trouver les fonds pour la création de l’entreprise

Dès que vous comprenez les démarches de création d’une entreprise, vous devez maintenant rechercher les fonds nécessaires à la réalisation de ce projet de création ainsi qu’au démarrage des activités. Outre vos apports personnels ou celui de vos associés, il est possible de recourir à de nombreuses aides creation entreprise. Voici de nombreux moyens pour trouver les fonds pour la création de votre entreprise.

Les financements personnels

Ils représentent un apport financier que vous apportez sur fonds propres ou une contribution de la part de vos associés. Vous avez aussi la possibilité de vous tourner vers d’autres types de financement pour créer l’entreprise. Il s’agit notamment :

  • Du prêt bancaire: il est de différentes sortes et est octroyé par les banques ou les organismes de prêt ;
  • De la love money: c’est l’ensemble des dons ou des prêts que vous font vos proches pour la réalisation de vos projets ;
  • Du crowdfunding ou du financement participatif : c’est l’ensemble des dons ou des prêts obtenus auprès des particuliers qui participent financièrement via une plateforme numérique ;
  • Des business Angels : ce sont des personnes physiques de bonne volonté qui investissent dans le capital d’une entreprise sans obligation de devenir associé.

Cette liste de financement n’est pas exhaustive et vous pouvez choisir celui qui vous correspond le mieux.

Les diverses aides à la création d’entreprise

Outre les moyens de financement sur fonds personnels ou sur fonds participatifs, vous pouvez bénéficier de nombreuses autres solutions de financement pour créer votre entreprise. Il est question des aides à la création d’entreprise. Ce sont des dispositifs mis en place par l’État pour aider les entrepreneurs à mieux réaliser leurs projets. On distingue plusieurs catégories de ces aides.

Les exonérations sociales et les allégements d’impôt

Ce sont des aides instituées pour réduire les charges sociales d’une entreprise nouvellement créée. Ces aides pourront vous permettre de faire des économies sur une période donnée afin d’assurer une gestion financière plus efficace.

Parmi ces types d’aides, on compte :

  • L’ACRE (aide à la création ou à la reprise d’une entreprise) qui permet une exonération de charges sociales sur la première année d’activité de l’entreprise ;
  • Le statut JEI (jeune entreprise innovante) qui favorise un allègement fiscal et l’exonération de charges pour les jeunes entreprises ayant des projets innovants de recherche et développement ;
  • Le CIR (Crédit d’Impôt Recherche) qui permet une réduction des impôts.

Les aides à la création d’entreprise pour les chômeurs

Pour les demandeurs d’emploi qui désirent explorer la piste de l’entrepreneuriat, des aides de financement sont aussi prévues pour eux. Parmi elles, on compte l’allocation de retour à l’emploi (ARE), le congé pour création d’entreprise et plusieurs autres formes d’aide.

Les aides financières pour les créateurs d’entreprise

Il existe également des aides financières spécifiques aux créateurs d’entreprise. Il s’agit du dispositif NACRE (Nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise) et des aides propres aux femmes entrepreneures et aux handicapés.

Le NACRE est un dispositif qui s’obtient en trois phases : l’aide au montage du projet, l’aide au financement (via l’obtention d’un prêt à taux zéro notamment) et un accompagnement au développement de l’entreprise. Il est fourni par des organismes conventionnés par l’État.

Les aides pour les femmes sont destinées à celles qui désirent créer une entreprise. Elles peuvent représenter un accompagnement ou de l’argent. Les aides pour les handicapés ou l’aide AGEFIPH sont destinées aux entreprises dont le dirigeant doit être une personne handicapée. Pour bénéficier de cette aide, il faut au préalable un apport personnel à hauteur de 1500€.

Business