Comment choisir son nouveau WC ?

Les sanitaires sont des éléments très importants dans une maison ou un appartement. C’est d’autant plus vrai pour les WC. Si vous envisagez de remplacer vos toilettes, quel modèle choisir ? WC à poser, suspendu ou lavant ?

Le WC lavant japonais, le sanitaire hygiénique

Les WC lavants sont majoritairement utilisés dans les pays asiatiques, et plus particulièrement au Japon. Cela leur vaut souvent l’adjectif de japonais. Confidentiels il y a vingt ans, ces sanitaires sont désormais très en vogue en France. La raison ? Ces WC “washlet” sont hygiéniques.

A voir aussi : Comment poser un receveur de douche Extra-plat ?

En effet, ce qui distingue ce modèle de tous les autres disponibles dans les magasins de bricolage, c’est le jet lavant intégré. A la manière d’un bidet jadis, il permet d’avoir une hygiène irréprochable sans papier toilette. Grâce à une télécommande, il est ainsi possible de contrôler le jet d’eau du WC japonais, mais aussi sa température ou encore sa puissance.

En revanche, le WC lavant japonais est le modèle le plus coûteux. Il se décline en version à poser, mais également en version suspendue. De nombreux fabricants de sanitaires pour salle de bain en proposent comme Duravit, Grohe, Hansgrohe ou encore Villeroy & Boch.

A lire aussi : Comment résilier assurance habitation MAAF ?

WC suspendu, élégant et pratique

Si vous n’êtes pas encore près à franchir le pas du “sans papier toilette”, l’une des alternatives possibles pour des toilettes modernes, c’est le WC suspendu.

Le système se compose d’un bâti intégrant le réservoir et tout le système de la chasse d’eau. Lors de l’installation, ce bâti est intégré derrière une cloison, bien souvent du placo (BA13). A défaut de pouvoir faire une cloison, certains modèles sont proposés avec un bâti camouflé derrière un habillage. La cuvette est alors fixée directement sur ce bâti, et ce, sans prendre appui au sol. Elle apparaît donc comme suspendue.

Les avantages des WC suspendus sont nombreux. Tout d’abord, l’entretien du sol est très simple puisqu’il suffit de passer un coup de serpillère. Plus besoin de se contorsionner pour réussir à nettoyer derrière les toilettes. En outre, d’un point de vue visuel, c’est bien plus esthétique et moderne.

Enfin, l’installation de WC suspendu est à la portée de tout bricoleur et son coût à l’achat est relativement raisonnable. Tout dépend ensuite de la qualité que vous choisissez.

Le WC à poser, le moins cher

Le WC à poser est le modèle que l’on rencontrait systématiquement dans les habitations il y a encore 30 ans de cela. C’est un modèle très vendu car il présente un avantage de taille : c’est le système le moins cher.

Il se compose d’un réservoir monté sur une structure qui repose directement sur le sol. Du fait même de sa conception, c’est de loin le sanitaire le plus simple à installer soi-même chez soi. Le branchement à l’arrivée d’eau et à l’évacuation n’exige pas de grandes connaissances en bricolage. En outre, il se décline dans quantité de modèles. Il existe notamment en version surélevée ou avec un lave-main intégré pour un gain de place.

Toutes ces qualités ne doivent toutefois pas faire oublier que le WC à poser est visuellement encombrant. Par ailleurs, il n’est pas facile d’accéder à l’arrière. Le nettoyage du sol n’est donc pas aisé.

Maison