Comment percer un mur sans faire de dégâts ?

Percer un mur est une opération courante dans le bricolage. Poser une étagère, suspendre un luminaire ou même un cadre, est à la portée de tous, à condition de s’assurer de ne courir aucun risque. Il est nécessaire de connaître la nature de votre paroi, mais aussi le poids de ce que vous souhaitez accrocher.

Puis-je percer n’importe quel mur ?

Tous les murs peuvent être percés, mais avant cela, il faut prendre quelques éléments en compte. Il faut être capable de déterminer sa matière : du béton, du Placo ou encore du bois, car le matériel employé pour percer ne sera pas le même.

A lire aussi : Pink : biographie de la chanteuse

Comment reconnaître un mur en béton d’un mur en Placo ? Il suffit dans un premier temps d’écouter le son qu’il émet en tapant doucement dessus. Si le mur sonne « creux », c’est sans doute que vous vous trouvez face à du Placo. Vous pouvez recourir à un détecteur, qui vous permet de savoir ce qui se trouve derrière le mur à percer. En effet, vous pouvez trouver des conduits, des fils électriques ou encore du béton armé. Sans cette action, vous prenez le risque d’endommager vos installations électriques par exemple. 

Enfin, le matériel utilisé pour le perçage du mur joue un rôle important. Un outil non adapté peut abîmer votre mur ou le rendre peu esthétique.

A découvrir également : Tête de lit capitonnée : un meuble déco incontournable 

Le béton

Le mur en béton, qui est souvent porteur, est le plus difficile à percer. Il demande des outils bien précis et solides, afin qu’il ne soit pas endommagé en le perçant. Voici ce qu’il vous faut :

  • Une perceuse à percussion ou un perforateur Makita de préférence ;
  • Des forets au carbure de tungstène qui sont conçu pour le béton ;
  • Des chevilles, la version classique fait très bien l’affaire.

Le Placo

Il s’agit de la matière la plus facile à percer et qui ne demande pas un outillage particulier. Attention tout de même à ne pas percer trop en profondeur et ainsi abîmer l’autre côté du mur. Pour cela, il vous faut :

  • Une perceuse électrique à vitesse variable ;
  • Des forets classiques (entrée de gamme) ;
  • Des chevilles dites « molly » qui sont conçues pour le Placo.

Le bois

Dans ce cas de figure, le bois est souvent posé sur une paroi en Placo ou en béton. Pour cela, il faut donc utiliser plusieurs matériaux. Cette démarche n’est pas compliquée à suivre. Voici ce qu’il vous faut :

  • Une perceuse à percussion, à savoir que la percussion doit être actionnée uniquement si derrière le bois se présente du béton, du Placo ou autre ;
  • Des forets à bois dans un premier temps, et ensuite des forets classiques pour la deuxième étape (mur en béton, pierre, Placo, etc.) ;
  • Des chevilles molly ou classiques selon la matière du mur qui supporte le bois.

Le carrelage

Le carrelage est une surface fragile et délicate à percer. Il est préférable de réaliser le trou au niveau des jointures, afin d’éviter de briser le carreau. Le matériel reste important, plus particulièrement le foret, qui doit être adapté, voici les éléments à prévoir :

  • Une perceuse électrique à vitesse variable :
  • Des forets adaptés pour le carrelage afin de percer en douceur. Le foret de maçonnerie à pointe de carbure peut être utilisé lui aussi ;
  • Des chevilles molly, elles sont parfaites pour le carrelage, car son ouverture en étoile assure le maintien entre le mur en Placo et le carreau.

Préparez la zone à percer et vos outils 

Percer un mur est simple et rapide, mais selon ce qui va être accroché, les trous seront plus ou moins gros. Cela provoque beaucoup de poussière par la suite. Pensez donc à protéger la zone d’une bâche ou d’un film de chantier. Préparez votre matériel, la perceuse ou le perforateur, les forets, les chevilles, un crayon, un mètre, etc. Veillez à ce que votre matériel électrique soit suffisamment chargé afin de ne pas vous retrouver avec la moitié d’un trou dans le mur.

Ne négligez pas votre sécurité et celle de votre entourage. Veillez à ce que personne ne tourne autour de vous lors de votre session de bricolage. Portez des gants et des lunettes de protection pour ne pas recevoir de projectiles ou de poussière dans les yeux. Maintenant, vous êtes prêt, il ne vous reste plus qu’à percer.
 

Actualité