Quel est le meilleur moment du mois pour échanger CHF en euros ?

Suite à l’annonce de la Banque nationale suisse (BNS) d’éliminer le taux minimum, la récente chute brutale de l’euro par rapport au franc suisse a créé un effet de négociation pour les employés frontaliers qui ont vu leurs salaires augmenter de près de 20% après avoir atteint l’euro. Par conséquent, de nombreux travailleurs frontaliers se sont précipités au comptoir des devises ou à leurs banques pour réaliser ce taux de change sans précédent dès que possible.

Une aubaine aussi pour les banques et les bureaux de change qui ont profité de la panique générale et de l’opacité du marché des devises pour surcharger leurs clients. Bien que l’opération de change elle-même soit devenue pleinement partie intégrante de la douane des travailleurs frontaliers, très peu savent comment le taux de change du franc suisse appliqué à ces derniers est effectivement fixé. Alors dites-lui que ce manque de transparence n’est pas en faveur du client, et compte tenu de la fréquence et des montants accumulés, le manque à gagner peut être très important pour l’employé qui peut voir 2-3 % de son salaire payé par ces institutions financières.

Lire également : 3 conseils utiles pour travailler à domicile en tant que pigiste

Pour voir plus clairement, voici nos 5 conseils professionnels pour optimiser vos transactions en devises :

#1. Visant à la transparence

Si vous effectuez l’échange de devises via votre compte bancaire, dans la plupart des cas, vous n’aurez pas la visibilité du taux de change qui vous sera appliqué. Préférez des solutions innovantes qui vous donnent un taux de change en temps réel. Pourquoi ? Jetez un oeil à notre deuxième conseil.

A lire aussi : Quel est le statut de l'AMF ?

#2. Quelle marge on lui prend ?

Vous devez toujours comparer le prix qui vous est offert avec le prix du marché interbancaire, ce qui n’est possible que si vous êtes donné un prix « en temps réel », c’est-à-dire si votre fournisseur de devises est transparent. Si la marge de retrait dépasse 0,60 %, c’est vous payer trop (par exemple, vous vendez du franc suisse pour acheter de l’euro, divisez le taux de change qui vous est offert par le taux de change que vous voyez sur yahoo.com, retirez 1 et multiplié par 100, vous avez le pourcentage de marge que vous êtes facturé). Dans un montant moyen changé de 4’0000.- francs suisses par mois, si vous choisissez correctement votre fournisseur, vous pouvez augmenter votre pouvoir d’achat d’environ 600.- euros.

#3. Combien coûte le taux de change ?

Frais de traitement, frais de transfert, etc… tant de façons pour une banque de vous facturer des commissions sous le simple prétexte que vous transférez des fonds à l’étranger et/ou dans une autre devise. Je préfère des solutions qui s’engagent à un minimum, voire l’absence d’une telle taxe. Une redevance équitable ne peut excéder 10 francs suisses et ne représente en aucune façon un pourcentage du montant de la transaction. Si tel est le cas, il se peut que votre demandeur n’ait pas le droit…

#4. Effectuez vos transferts en toute sécurité

Le virement bancaire est le moyen le plus sûr de virer en francs suisses ou en euros. Pas d’argent, pas de risque de perte ou de vol, vous suivez le mouvement de vos fonds.

#5. Ne perdez pas de temps

Une transaction en devises doit être rapide. Ceci se fait immédiatement et tout au plus transféré dans les 48 heures, vos francs suisses ou vos euros vous appartiennent, il n’y a aucune raison pour une institution de prendre plus de temps pour effectuer ce type de transaction. Par conséquent, ils préfèrent des solutions appropriées qui permettent d’effectuer des transferts en euros SEPA en très peu de temps.

Table de bonus

Dans une crise comme celle que nous avons vécue à la mi-janvier 2015, suite à la décision de la BNS, ne vous précipitez pas au premier bureau de change pour changer vos francs suisses en euros, vous perdez votre temps en file d’attente et si la banque ou le bureau change de devises ne casse pas les billets en euros, la marge que vous serez facturé sera simplement exorbitante. D’après ce que nous avons observé, les banques et les bureaux de change ont pris en moyenne 2% de marge ! Les établissements indépendants de type plate-forme en ligne ont retiré leurs épingles du jeu, continuant à offrir leurs marges habituelles sans manquer de stock !

Finance
Show Buttons
Hide Buttons